Communiqués

Concours Olivier Roellinger édition 2016, lancement des inscriptions

Paris, le 17 septembre 2015 – Après quatre éditions en France et deux éditons en Espagne, le concours Olivier Roellinger s’étend à l’Europe afin de mobiliser les jeunes chefs européens autour de la préservation des ressources de la mer.

Les ressources de la mer se raréfient alors que poissons, mollusques et crustacés ne cessent de séduire de plus en plus de consommateurs. C’est pour sensibiliser les futures générations de chefs et les jeunes professionnels de la restauration à la fragilité des ressources halieutiques et au rôle qu’ils peuvent jouer au sein de la filière (pêche et aquaculture), qu’a été créé le concours Olivier Roellinger, cofondé par SeaWeb Europe et FERRANDI Paris, en partenariat avec le lycée hôtelier de Dinard et l’association Relais & Châteaux.

Véritable lien entre les professionnels de la filière et les consommateurs, les chefs ont un rôle clef à jouer pour la préservation des ressources en choisissant des espèces dont les stocks sont en bon état. Par ailleurs, ils savent mieux que quiconque faire découvrir aux consommateurs des espèces souvent méconnues, ou jugées moins “nobles” que d’autres, mais pourtant tout aussi délicieuses, et dont les stocks ne sont pas fragilisés.

Le concours Olivier Roellinger vise à réunir des jeunes chefs et des élèves en formation dans le secteur de la restauration et les amener à valoriser des espèces durables. L’objectif de ce concours est avant tout de permettre à des professionnels de s’interroger sur une problématique environnementale et sociétale et de leur faire prendre conscience du rôle qu’ils peuvent jouer dans la préservation des ressources.

Pour Olivier Roellinger, chef des Maisons de Bricourt à Cancale et Vice-président de l’association Relais & Châteaux, le message porté par le concours est une priorité « Grâce à la philosophie originale de ce concours, les jeunes donnent une signification supplémentaire à leur métier : agir au quotidien pour la préservation des ressources de la mer. Les candidats montrent que la cuisine peut être aussi durable que savoureuse. C’est un plaisir de constater que la nouvelle génération est très réceptive à ces messages. Avec l’ouverture à l’Europe cette année, nous espérons toucher encore plus de jeunes qui seront ainsi sensibilisés et, à leur tour, ils contribueront à faire évoluer le monde vers des pratiques plus respectueuses des ressources et de l’environnement.”